Search for content, post, videos

Charte du Coeur 2017 : Le GNI-FAGIHT s’engage dans la lutte contre l’arrêt cardiaque

Jeudi 2 mars à 15h, M. Claude Dallery, dirigeant emblématique du Domaine Chœur de Chaudanne à Méribel, signera la Charte du Cœur. Sous l’impulsion du GNI-FAGIHT, il sera le premier signataire des entreprises de l’Hôtellerie et du Tourisme à s’engager face à l’arrêt cardiaque.

 

Les entreprises du secteur des Hôtels-Cafés et Restaurants sont au contact de différents publics et donc susceptibles de venir en aide à l’un d’entre eux en cas de détresse cardiaque. Celles-ci sont donc particulièrement sensibles à la formation et à la sensibilisation de leurs salariés, tout comme à l’équipement de leurs établissements.

C’est pourquoi ils s’engagent cette année à signer la Charte du Cœur.

Lancée en 2011 par l’Association RMC/BFM, et soutenue par Klesia, Grand Mécène depuis 2013, la Charte du Cœur incite les entreprises à se mobiliser pour augmenter le taux de survie face à l’arrêt cardiaque en France.

 

A l’origine de cette charte, un constat :

  • plus de 50 000 personnes décèdent chaque année d’un arrêt cardiaque extrahospitalier en France,
    soit une personne toutes les 15 minutes
  • le taux de survie des victimes est faible, 7,5 %, alors qu’il peut atteindre jusqu’à 40 % dans d’autres pays mieux équipés en défibrillateurs et dont les populations sont formées en plus grand nombre.
  • Dans 70% des cas, un arrêt cardiaque se produit en présence d’un témoin

 

On peut tous agir face à ce fléau !

Et notamment les entreprises en s’engageant :

  • à sensibiliser les salariés aux risques cardiaques,
  • à améliorer l’apprentissage des gestes de premiers secours,
  • à renforcer l’installation de défibrillateurs au sein de leur structure.
Nous écrire
Facebook
Twitter
Instagram
LinkedIn