Search for content, post, videos

Signature de la Charte du Cœur 2015

60 nouvelles entreprises se sont engagées en 2015 dans la lutte contre l’arrêt cardiaque.

Le 16 septembre 2015, la cérémonie de signature officielle de la Charte du cœur a eu lieu au Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, en présence de Myriam El Khomri, nouvellement nommée, qui a accordé son haut patronage à la démarche poursuivie. A cette occasion, ce sont 60 nouvelles entreprises qui se sont engagées, aux côtés de Klésia et des 180 organisations déjà signataires de la Charte du Cœur, pour lutter contre l’arrêt cardiaque extra-hospitalier.

 

Lancée en 2011 par l’Association RMC/BFM, et soutenue par Klésia, Grand Mécène depuis 2013, la Charte du Cœur, vise à inciter les entreprises à se mobiliser pour diminuer le nombre de victimes d’arrêt cardiaque en France.

Les entreprises signataires s’engagent à renforcer l’installation de défibrillateurs, à améliorer auprès de leurs salariés l’apprentissage des gestes de premiers secours et à les sensibiliser aux risques cardiovasculaires au sein de leur structure.

A l’origine de ce projet, deux constats : plus de 50 000 personnes décèdent chaque année d’un arrêt cardiaque extrahospitalier en France, et le taux de survie des victimes est extrêmement faible (7,5 % alors qu’il peut atteindre jusqu’à 40 % dans d’autres pays).

Pour Isabelle Weill, Présidente de l’Association RMC/BFM, « Il est possible de sauver des milliers de vies, à condition que tous les acteurs, publics comme privés, se mobilisent. En signant la Charte du cœur, les entreprises s’engagent en faveur d’un véritable enjeu de santé publique et affirment ainsi leur responsabilité sociale ».

Le travail de l’Association a d’ores et déjà porté ses fruits puisque le taux de survie a triplé et près de 120 000 défibrillateurs sont aujourd’hui installés en France, contre 5 000 en 2008.

En mobilisant ses clients, partenaires et fournisseurs, Klésia s’associe au combat de l’Association RMC/BFM : « La prévention des maladies cardiovasculaires et de leurs conséquences, en particulier l’arrêt cardiaque et l’AVC, est l’une de nos priorités. C’est un risque majeur de santé publique qui peut être évité, grâce à la mobilisation des entreprises. », explique Christian Schmidt de La Brélie, Directeur Général de Klesia.

Pour contribuer à diminuer encore le nombre de victimes, l’Association appelle toutes les entreprises et collectivités à rejoindre le mouvement et signer la Charte du Cœur.

Nous écrire
Facebook
Twitter
Instagram
LinkedIn