Search for content, post, videos

Insuffisance cardiaque : réagir avant que le cœur ne s’épuise

En chiffres :

  • 1 million de personnes concernées en France
  • 5% des plus de 75 ans
  • Chaque année, 200 000 hospitalisations et 73 000 décès

 

Si elle n’est pas traitée correctement, une maladie cardiovasculaire peut conduire au développement d’une insuffisance cardiaque chronique.

Un million de malades en France et pourtant, l’insuffisance cardiaque est une maladie chronique mal connue du grand public. Une pathologie qui, si elle n’est pas diagnostiquée et prise en charge à temps, peut avoir des conséquences fatales.

 

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque sont assez faciles à repérer :

  • Essoufflement à l’effort et/ou au repos selon la sévérité de l’atteinte cardiaque
  • Prise de poids importante et rapide due à un problème de rétention d’eau
  • Oedèmes, surtout au niveau des membres inférieurs (rétention d’eau et stagnation veineuse)
  • Fatigue importante limitant l’activité quotidienne

 

Limiter les risques d’aggravation :

 

Prendre en charge l’insuffisance cardiaque, c’est améliorer la qualité de vie des malades et minimiser les risques d’aggravation. Il est en effet très difficile de récupérer de la contractilité cardiaque. La prise en charge doit donc être le plus précoce possible. « Les premières mesures sont d’ordre hygiéno-diététique, insiste le Pr Desnos. Réduction des apports en sel, pour lutter contre l’hypertension et la rétention d’eau, arrêt de l’alcool et du tabac, et reprise d’une activité physique adaptée. Il convient aussi d’adapter alimentation pour diminuer le risque d’athérome ».

 

Source : Fondation pour la Recherche Médicale

Nous écrire
Facebook
Twitter
Instagram
LinkedIn