Search for content, post, videos

Réduire votre risque cardiovasculaire – Vos chiffres santé

Il est important d’avoir conscience que l’on peut influer sur son risque cardiovasculaire au quotidien. Il est possible de prévenir la plupart des maladies en s’attaquant aux facteurs de risque comportementaux.

 pict_chiffres

VOS CHIFFRES SANTÉ

Des indicateurs peuvent vous aider à suivre et aider votre médecin à évaluer votre risque cardiovasculaire. Connaître ses propres chiffres et s’impliquer dans leur suivi est nécessaire pour éviter de passer à côtés de signaux importants. Il n’y a pas de petites alertes ! Du fait de leurs symptômes plus diffus la mortalité chez la femme est plus important, c’est pourquoi être attentifs aux données chiffrées peut aider votre médecin dans son diagnostic et sa prise en charge.

  1. Votre cholestérolémie :

    Le taux idéal chez la femme comme chez l’homme est de 1,80 à 2 g/l. Si votre taux est normal, un contrôle tous les cinq ans est suffisant. Par contre, une prise de poids importante ou l’apparition d’un diabète sont souvent associées à une augmentation du cholestérol et il peut être nécessaire de le contrôler plus souvent.

    Bon à savoir : Si vous présentez des antécédents d’infarctus du myocarde et de diabète de type 2, votre taux de LDL (mauvais cholestérol) doit impérativement être inférieur à 1,6 g/l.

  2. Votre glycémie :

    Un taux de sucre moyen se situe entre 0,7g/l et 1,1g/l le matin à jeun.

    Si votre taux est plus élevé, entre 1,10g/l et 1,26g/l, il peut signifier l’apparition d’un diabète ou dans un premier temps l’existence d’un pré-diabète. Attention votre taux peux varier en fonction de la journée. Avec une glycémie > 1,26g/l pris plusieurs fois dans la journée ou > 2g/l vous êtes considéré comme diabétique.

    Bon à savoir : Votre glycémie peut-être régulée avec une alimentaion équilibrée. Néanmoins aujourd’hui au moins 1 personne diabétique sur 5 n’est pas diagnostiquée. Il est donc important de vous faire dépister même si vous ne pensez pas être concerné.

  3. Votre tension :

    La pression artérielle se mesure par un médecin au moins une fois par an minimum. L’idéal étant de la suivre régulièrement car cette dernière peut varier en fonction du contexte et de l’état de nervosité. Il est néanmoins possible de suivre ses chiffres soit même avec un appareil d’auto mesure à utiliser le matin au réveil et le soir après votre diner. Ces éléments vous donneront des indications sur la variation de votre tension mais ne remplace pas la prise de mesure en cabinet médical.

    Bon à savoir : Le seuil à ne pas dépasser est de 120/80mm. On considère que vous êtes hypertendus si votre pression artérielle est supérieure à 140/90mm en consultation et 135/85 avec une prise en auto mesure.

  4. Votre IMC :

    Le surpoids et l’obésité sont définis à partir de l’indice de masse corporelle (ou IMC). Il se calcule en divisant le poids par la taille au carré d’une personne. C’est un outil de mesure simple, utilisé couramment pour estimer la corpulence d’une personne.

    Si votre IMC est :

    Votre IMC
  5. Votre tour de taille :

    Le suivi de votre tour de taille est un élément important et facile à mesurer pour mesurer notamment le surpoids. Si le tour de taille est > 88 cm chez la femme on parle d’obésité abdominale (mesurable avec un centimètre de couturière).

Nous écrire
Facebook
Twitter
Instagram
LinkedIn